Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
UFR DE PHYSIQUE
UFR 925

Lancement réussi de la mission BEPI COLOMBO

 

 

La mission BEPI COLOMBO a été lancée avec succès vers la planète Mercure le 19 octobre dernier de Kourou (Guyane) par une fusée Ariane 5. Elle est la première mission spatiale menée conjointement par l'Europe (ESA) et le Japon (JAXA). Cette mission qui porte le nom d'un professeur italien impliqué dans les trois survols de Mercure par la sonde Mariner 10 (NASA) dans les années 1970, atteindra Mercure en décembre 2025 après une croisière de 7 ans.

 

 

Vue d’artiste des deux satellites de BEPI COLOMBO en orbite autour de Mercure : (en bas à gauche) le satellite japonais MIO (spinné en 4 secondes), (à droite) le satellite européen BEPI (stabilisé).

 

Elle comporte deux satellites, l'un dénommé “BEPI” sous responsabilité de l’ESA et il est dédié à l'observation de la planète, l'autre dénommé “MIO” sous responsabilité de la JAXA est dédié à l'observation de l'environnement magnétisé (magnétosphère) de la planète.

 

Jusqu'à très récemment, mis à part les survols de la sonde Mariner 10 qui ont révélé notamment la présence d'un champ magnétique planétaire, cette planète n'a été observée qu'à partir du sol. En mars 2011, le satellite MESSENGER de la NASA (lancé en 2004) a été placé en orbite autour de la planète et a fourni pendant 4 ans une première moisson d'observations portant par exemple sur le matériau qui compose la planète, la structure de sa surface ou encore la variabilité de sa fine atmosphère (exosphère) et de sa petite magnétosphère.

 

Tandis que MESSENGER comportait une charge utile limitée et essentiellement orientée vers l’étude de la planète solide, les deux satellites de BEPI COLOMBO emportent une charge utile très diversifiée portant sur de nombreuses thématiques scientifiques. En particulier, pour ce qui concerne les plasmas spatiaux, c’est la première fois qu’une mission spatiale (mises à part celles dans l'environnement de la Terre) inclut un ensemble d’instruments aussi complets pour la mesure des ondes et des particules. Les deux satellites de BEPI COLOMBO qui évolueront sur des orbites différentes (400 km x 1500 km pour BEPI, et 400 km x 11800 km pour MIO) et “envelopperont” ainsi la planète, permettront d'observer “stéréoscopiquement” Mercure et son environnement sous deux angles simultanément. Il sera possible en particulier de mesurer simultanément l’état du vent solaire (flux de particules émis par le soleil) et son impact sur la planète et son environnement.

 

De par la variété des instruments embarqués et l'aspect bi-satellite de la mission, BEPI COLOMBO va permettre des découvertes originales concernant par exemple la structure de la surface et le volcanisme, l’origine du champ magnétique interne ou encore les phénomènes électromagnétiques dans l’espace environnant, mais également l'approfondissement des connaissances acquises avec MESSENGER. Les observations de BEPI COLOMBO qui seront menées pendant deux années terrestres (4 années herméennes) vont nous permettre de mieux comprendre l’environnement de cette planète située dans le voisinage immédiat du soleil, mais également d’entreprendre des études comparatives avec l’environnement de la Terre ou celui des planètes géantes.

 

La communauté scientifique française est fortement impliquée dans l’instrumentation de BEPI COLOMBO, aussi bien pour ce qui concerne l’étude des plasmas sur MIO (IRAP, LESIA, LPC2E, LPP) que pour les études de planétologie sur BEPI (IAS, LATMOS, LESIA). Une conférence internationale rassemblant l’ensemble des études sur Mercure s’est déroulée à Columbia (USA) en mai 2018, et la prochaine sera organisée à Orléans en juin 2020.

 

Pour en savoir plus

- Site du CNES : https://bepicolombo.cnes.fr/fr

- Site de l’ESA : http://sci.esa.int/bepicolombo/60520-bepicolombo-to-target-mid-october-launch/

- Contacts : (CNES) K. Amsif, P. Bousquet ; (IAS) Y. Langevin ; (IRAP) N. André ; (LATMOS) E. Quémerais, F. Leblanc ; (LESIA) A. Doressoundiram, M. Moncuquet ; (LPC2E) P. Henri ; (LPP) F. Sahraoui, D. Delcourt.

 

13/11/18

Traductions :

    Contact

    Campus Pierre et Marie Curie

    Tour 22-23, 1er étage

    Directeur : 

    Édouard Kierlik
                         
    (dir-facphysique @ sorbonne-universite.fr)

    Responsable administrative : 

    Christine Nemer (christine.nemer @ sorbonne-universite.fr)

    Tél : 01 44 27 44 48

    Webmaster : 

    Nathalie Suirco (nathalie.suirco @ sorbonne-universite.fr)